Votre navigateur ne supporte pas le javascript

Uber tracking 1

Uber et la déontologie

 

Uber épinglé par Apple

Le New-York Times révèle que les utilisateurs d’iPhone ont été pisté par Uber bien après avoir désinstallé l’application de leur appareil Apple.

Cette pratique a pris fin courant 2015.

« J’ai entendu dire que vous enfreignez certaines de nos règles » a tonné Tim Cook lors de sa rencontre avec le patron d’Uber Travis Kalanick.

Tim Cook l’a menacé de retirer l’application de l’Apple Store.

Kalanick a alors promis de mettre l’application en conformité avec les « recommandations » d’Apple.

Empreinte numérique unique

 

Les techniques de fingerprint tracking permettent d’avoir une empreinte numérique unique afin d’identifier chaque utilisateur.

Il n’y a plus de cookies avec cette méthode. Uber pouvait lutter ainsi contre la fraude, courante dans certains pays.

Apple avait autorisé l’UDID (Unique Device Identifier) jusqu’en 2013. Uber aurait dû le remplacer ensuite par des procédés moins intrusifs.

Will Strafach , expert en sécurité, a démontré à la demande de TechCrunch, qu’Uber aurait utilisé le numéro de série des périphériques.

Cette technioque d’identification n’aurait plus été possible à partir de la version 9 d'iOS du système d’exploitation d’Apple.

Uber aurait tenté de camoufler cette méthode aux ingénieurs de Cupertino.

Chauffeur uber

Uber continue

Uber continue ces pratiques de suivis en restant dans la ligne de recommandations d’Apple.

« C’est un moyen classique d’empêcher les fraudeurs de télécharger Uber sur un smartphone volé et de réinstaller l’application encore et encore. Nous utilisons des techniques similaires pour détecter et bloquer les connexions douteuses pour protéger les comptes de nos utilisateurs », a déclaré un porte-parole d'Uber à TechCrunch.

La société deSlice Intelligence aurait été engagée par Uber pour récupérer des reçus du concurrent Lyft.

Ces documents serviraient a espionner son concurrents.

Déclarations à sensations, sexismes, utilisation du décret anti-immigration de Trump… Uber n’est pas vraiment une société roulant pour nous !

 

 

Jean-Claude Ponsonnaille sur Google+

société communication sécurité

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau