Paris-Informatique : 01 83 92 41 68 dépannage informatique à domicile - assistance - installation - maintenance
Paris-Informatique : 01 83 92 41 68

Victime ransomware

Trouvez de l'aide et signalez un piratage d'ordinateur sur Internet

1.123 prestataires, dont Paris-Informatique, sont à votre service sur le site Cybermalveillance.gouv.fr.

Cette plateforme a été mise en place par le gouvernement afin de mieux aider les utilisateurs du Net à faire face aux piratages et infections pouvant survenir sur leurs matériels.

Lancée dans le cadre de la stratégie pour la sécurité du numérique voulue par l'Etat il y a deux ans, la plateforme cybermalveillance.gouv.fr, est accessible à tous, particuliers ou professionnels.

« … d’aider nos concitoyens, d'aider nos PME à trouver de l'aide, le jour où le malheureusement le malheur arrive », résume M Guillaume Poupard directeur général de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (Anssi).

Incubé dans l'Anssi, qui est plus spécifiquement chargée de protéger les réseaux de l'Etat et des opérateurs d'importance vitale, et de porter assistance au besoin aux grandes entreprises, le site recense les professionnels compétents pouvant venir en aide aux utilisateurs de l'informatique.

Ces professionnels ont signé une charte. Le but est de « pouvoir qualifier ou certifier » ces spécialistes, a relevé Jérôme Notin responsable du site.

Le site servira, sert, également à diffuser les messages d'alerte et de prévention.

« il y a un ingrédient majeur qui est celui de la confiance ». « A chaque fois qu'il y a une brèche, à chaque fois qu'on a un doute, que les entreprises ou les citoyens se disent qu'ils ne peuvent pas utiliser avec sécurité un service, on ralentit les usages » souligne le secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi.« On a un enjeu en France aujourd'hui à sécuriser, à créer un contexte de confiance, qui fait qu'à aucun moment il ne puisse y avoir un doute, un doute sur la sécurisation des échanges qu'on peut avoir, un doute sur la qualité et sur l'hébergement des données stratégiques de mon entreprise, et cela, quelle que soit ma taille ».

Les particuliers sont les plus touchés par la cyberciminalité

D'après le test effectué dans les Hauts-de-France, les particuliers sont les plus touchés par la cybercriminalité.

64% de particuliers, 30% d'entreprises et 6% d'administrations, a relevé Jérôme Notin.  Il a noté que 202 particuliers de la région ont appelé à l'aide parce qu'ils avaient été victimes de ransomwares (ou rançongiciels) sur un total de 724 victimes recensées depuis le 30 mai.

cybermalveillance.gouv.fr emploie six personnes. Géré par un groupement d'intérêt public (GIP) baptisé Acyma, regroupant l'Etat (les services du Premier ministre dont dépend l'Anssi, les ministères de l'Economie et des Finances, de la Justice et de l'Intérieur, ainsi que le secrétariat d'Etat au Numérique), des utilisateurs (dont les chambres de commerce et la CPME) et des fédérations professionnelles (dont celle des assureurs).suppression virus informatique paris 16

Particuliers et professionnels vitimes de piratage où d'attaques de virus et malwares peuvent faire appel à la société Paris-Informatique 

Exemples d'attaques de Malwares

Campagne sur Chrome

Une campagne de spam visant à faire installer une extension sur Google Chrome est en cours .

Elle vise les utilisateurs de Facebook Messenger.

 Le chercheur Bart Blaze explique son fonctionnement.

Une image au format .SVG est envoyé dans le fil Messenger du facebooker.

En cliquant sur l'image l'utilisateur exécute un code Javascript intégré dans l’image..

Le piège

L'utilisateur va être redirigé vers une fausse page de YouTube.

Il sera alors incité à installer une extension sur Chrome afin de pouvoir lire la vidéo.

Le Malware

Une fois installé, le Malware vole vos  identifiants Facebook, envoie la photo à vos contacts qui seront à leur tour piégés.

Et ce n'est pas tout : le Malware pourrait créer d'autres dégâts en pouvant lire les données des sites consultés.

Il pourrait télécharger d'autres Malwares sur le pC.

Ransomware

Selon un autre chercheur en sécurité, Peter Kruse, il serait capable d'installer Locky Ransomware, sur l'ordinateur..

Facebook dément cette information.

Conseils

Ne pas ouvrir les photos svg sur Messenger

Si vous le faites, ne pas installer l'extension demandée

Si c'est trop tard, désinstallez l'extension et faites analyser l'ordinateur par un professionnel de l'informatique qui verifiera s'il le PC est infecté.

01 83 92 41 68