Votre navigateur ne supporte pas le javascript
Paris - Informatique - Dépannage et assistance à domicile 01 83 92 41 68

Tes

TES ce n'est plus seulement un adjectif possessif

TES, (Titres électroniques sécurisés ), va devenir un des plus gros fichiers de données français.

Données relatives aux citoyens, il va regrouper les fichiers des informations des cartes d'identités (Fichier national de gestion) et celui des passeports.

Le Titres électroniques sécurisés va enregistrer des informations sur la filiation, la couleur des yeux; la signature...le domicile... la photo numérisée, l'adresse mail, etc...et aussi « des informations à caractère technique relatives à l’établissement du titre » et « l’image numérisée des pièces du dossier de demande de titre »., et tous les documents relatifs aux informations fournies par le demandeur de CNI ou de passeports.

Ce fichiers sera consulté par à peu près tout ce qui enquête : police, gendarmerie, douane, Interpôle, préfecture, service du renseignement, agents habilités du ministère de l’Intérieur et des Affaires étrangères, les agents diplomatiques et consulaires...

Cette loi est passée sans bruit, discrètement, sans débat, quand le gouvernement veut faire une loi sans faire lever des députés plus ou moins endormis, il sait faire.

Les données seront conservées 15 ans pour ce qui concerne les passeport, 20 ans pour les données relatives au CNI,10 ans et 15 ans pour un mineur..

Cete base de données est censé éviter les falsifications.

La CNIL avait proposée une solution alternative « la conservation de données biométriques sur un support individuel exclusivement détenu par la personne ».

En claire, une puce aurait été intégrée à la carte d'identité.

Cette solution n'a même pas ete examinée par nos élus !

Bien sûr, les cyberattaques ne sont pas exclues, ce fichiers va attirer pas mal de convoitises...Un virus dans cette base ferait des dégats non négligeable, ou pire un malware qui téléchargerait la base vers un pirate mal-intentionné

Les seuls à ne pas en faire partis seront les enfants n'ayant pas encore de CNI ni de passeport.

Un autre gouvernement pourrait également l'utiliser à d'autre fin que le contrôle des documents officiels.

 

 

 

 

Jean-Claude Ponsonnaille sur

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau