Smartphone pliable chinois

Smartphone pliable : Samsung ne sera pas le premier

Smartphone pliable : Samsung ne sera pas le premier à sortir un smartphone équipé de cet technologie.

On attendait Samsung sur le créneau des smartphones pliables. En fin de compte, le Géant coréen s’est fait doubler par un fabricant chinois inconnu, du moins en Europe.

L'entreprise asiatique Rouyu technology Royolen  a en effet annoncé la sortie d’un smartphone pliable pour le mois de décembre. Son nom ? FlexPai.

Royole Corporation à dévoiler son smartphone équipé d’une technologie permettant de transformer un smartphone de 7.8 pouces déplié, en un appareil présentant deux écrans, voire 3.

La taille fait de cette nouveauté une petite tablette, ou phablette, pour ceux tenant à cette appellation que l’on peut plier en deux.

Le smartphone se plie dalle à l’extérieur, comme une revue. Les deux cotés peuvent alors être utilisés, l’affichage s’adaptant automatiquement.

Qualcomm l’équipe d’une puce qui ne sortira que l’an prochain…pour les « autres », Snapdragon 8150, (huit coeurs, 2,8 GHz, GPU Adreno 640), une mémoire de 6 ou 8 Go.
L’appareil est équipé de deux appareils photos, 16 et 20 mégapixels.

Flexpai smartphone pliable chinois

Smartphone pliable... mais encombrant

Coté discrétion, on devra attendre encore un peu : dépliée, la phablette a une épaisseur de 7.8mm.

15,6 mm pliée. 1cm et demi pour arrondir, ce qui est probablement un record pour l’instant. Son poid n’est pas négligeable non plus, 320 grammes.

Utilisé avec trois surfaces d’affichages, les écrans seront de 810 x 1440, le second 720 par 1440 et, 390 par 1440 (px).

La version de base est équipée de 6 Go de RAM et 128 Go de stockage à un prix entre 1100€ et 1300€, la version avec 256Go de ram dépasserait les 1500€.

Commercialisé sous le nom de Developer Model sur les sites chinois, le smartphone pliable ne serait pas adapté aux opérateurs européens, pour l’instant.Comme on peut le voir sur les vidéos tournant sur YouTube, si le téléphone portable est bien pliable, la technologie n’est pas encore au point, l’appareil est assez peu pratiquele design doit encore évoluer pour ne plus ressembler à un vieux modèle d’un constructeur américain.

A ne pas douter que Samsung et huai vont éviter les mêmes erreurs sur leurs futurs smartphones.

Samsung ne devrait pas tarder à présenter sa copie dont certains détails ont déjà fuité sur la toile, un assistant de Paris-Informatique pourra vous l'installer prochainement !.

Comment protéger son smartphone ?

Le smartphone est réellement protégé si personne ne peut y accéder. Avec du temps, une personne tenace pourra y arriver.

Le meilleur dispositif de sécurité est celui qui résistera le plus longtemps à une intrusion.
Il ne faut pas non plus que la sécurité implique trop de contraintes pour l'utilisateur.

Schéma, code secret, empreinte, biométrie...

Le schéma

Le schéma est un des procédés les plus rependus et peut être intéressant en respectant une simple règle.

Ne pas mettre un minimum de traits !

Un schéma qui relie 4 nœuds (4 points) offrira une combinaison de 1624 combinaisons.

Si vous rajoutez un point, il faudra essayer jusqu'à 9000 combinaisons possible.

Avec 9 points reliés, la sécurité sera très nettement renforcée environ 46 millions de possibilités., 

Le code secret

Le plus utilisé, le code secret ou PIN peut s'avérer très difficilement crackable à condition de ne pas aller au plus rapide.

4 chiffres permet 10 000 combinaisons alors que 6 chiffres, pas beaucoup plus difficile à mémorise, portera à un million les hypothèses possible.

Bien sur, éviter les suites, dates de naissance...et les 000000

Les empreintes digitales

Selon les experts, il y a 1 sur 64 millions d'individus qui ont les mêmes empreintes. Il faudrait que vous n'ayez pas de chance...

Encore faut-il que le lecteur du smartphone soit capable de lire un minimum de points d'identification. Minimum pour la justice française : 12 points d'identification similaires.

Les fabricants n’indiquent pas cette caractéristique.

Le dispositif doit également déjouer les tentatives d'usurpation par fausses empreintes.

Selon les constructeurs, estiment à 1 sur 50 000 le taux de fausse reconnaissance.

Reconnaissance faciale et d'iris

Les Galaxy S8 et S8+ permettent la reconnaissance de l'iris, mais ces dispositifs sont trop récents pour en faire un bilan complet.

Le capteur scanne 200 point de l'iris, partie de l'œil coloré présentant un dessin unique pour chaque individu.

Le capteur doit être capable de reconnaitre la lumière afin de ne pas tomber dans le piège d'une image fixe.

La détection de visage peut être tromper par une simple photo si la reconnaissance n'est pas associée à un système 3D ou à un détecteur de mouvement.

En conclusion

Si vous doublez la sécurité en mettant un code PIN à 6 chiffres et un schéma à.9 points, vous devriez être tranquille.

Dans tous les cas, pensez à sauvegarder votre smartphone, demandez conseil à un assistant de Paris-Informatique pour sauvegarder et sécuriser votre smartphone

Pensez à créer un compte Google. Même si vous ne vous servez pas de toutes les applications de Google.

Le meilleur moyen de protéger un smartphone. En effet en cad de perte de votre smartphone, vous pourrez le localiser.

Vous aurez la possiblité de le faire sonner ou d'envoyer un message dessus.

Enfin et surtout, vous pourrez supprimer les données du téléphone en vous connectant avec votre compte Google sur un ordinateur.
Tapez ensuite "recherchez mon smartphone avec Google"; Cliquez sur Google account.
Suivez les instructions.

Précisez Google dans votre recherche n'est pas obligé si vous faites attention. Mais cela peut vous éviter de tomber sur des sites payants ou peu scrupuleux.