Société informatique Paris

Contacter depannage ordinateur

Big brother russe

Microsoft et Moscou : La rupture

La Russie avait annoncé l'an dernier, son projet de dévelloper un système d'exploitation mobile propre à son pays.

Officiellement pour éviter les intrusion de la NSA américaine.

Vladimir Poutine ne veut pas dque son pays dépende d'une organisation ou une société étrangéré. Aussi il a encouragé les intéréssé à ce dédouaner des opérateurs étrangers.

Moscou l'a entendu. La capitale russe va se débarasser de Microsoft et équiper ses ordinateurs d'un système maison.

Outlook va être remplacé par un logiciel de messagerie de l'entreprise russe Rostelecom PJSC et Microsoft Exchange Server abandonné.

Outlook équipe au moins 6 000 postes dans l'administation de moscou.

Ce logiciel dévellopé par New Cloud Technologies sera installé sur 600 000 ordinateurs à travers Moscou.

Les autorités souhaitent remplacer le système Windows et la suite Office : ils leur manque des successeurs fiables.

Le préseident Vladimir Poutine encourage les administations et entreprises russes à trouver des solutions locales pour leurs parcs informatiques.

German Klimenko le conseiller numérique de M Poutine veut augmenter les impôts des sociétés américaines oeuvrant sur le territoire russe.

« Nous voulons que l’argent des contribuables et des entreprises d’État soit principalement consacré aux logiciels locaux », a expliqué le ministre des Communications Nikolay Nikiforov aux journalistes.

La Russie dépenserait 295 millions de dollars pour l'utilisations de logiciels étrangers.

Le ministre des Communications a fournit une liste de 2000 logiciels que les russes pourraient pouvoir utliser comme alternative aux produits américains.

La Russie cherche également, doucement mais surement a installer une sorte de Big Brother maison.

Roskomnador a demandé aux sociétés, russes et étrangères, collectant et stockant des données personnelles de citoyens ou de sociétés, russes ou étrangèrs de les stocker sur le territoire et d'en donner la localisation aux autorités russes.

Les fournisseurs d'accès sont encouragés à installer des backdoors sur leurs produits afin de pouvoir déchiffrer des messages...

« La nouvelle loi russe Big Brother constitue une violation inapplicable et injustifiable des droits qui ne devrait jamais être promulguée »,

déclarait Edward Snowden

 

Jean-Claude Ponsonnaille sur

Microsoft actualité communication

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau