Paris-Informatique : 01 83 92 41 68 dépannage informatique à domicile - assistance - installation - maintenance
Paris-Informatique : 01 83 92 41 68

Donnees facebook 1

Encore des données d'utilisateurs Facebook sur le Web

Encore une fois, les données d’utilisateurs Facebook se sont retrouvées sur le Web.
A la portée de tous, les données personnelles, adresses mail, téléphone, identifiants FB, Likes et autres informations étaient en « libre accès » sur Internet.

Des espaces de stockages laissés à la portée de tous par deux partenaires de Facebook sont à l’origine de cette énorme fuite.

D'immenses espaces de stockage en libre service sur Internet

Ce sont les chercheurs de la société UpGuard qui ont découvert ces immenses espaces de stockages Amazon 3.

La société mexicaine Cultura Colectiva est la première des sociétés a qui appartient un des espaces.
Les chercheurs en sécurité y ont découvert plus de 540 millions de données d’utilisateurs Facebook, mots de passe compris.

Le second espace était rattaché à une application intégrée au réseau social, « At the pool » , les données de plus de 22 millions d’utilisateurs Facebook y étaient stockées à la vue de tous. 

Ces deux espaces de stockage ont été déconnectés depuis l’alerte des chercheurs.

Donnees Facebook sur internet

On ne sait pas depuis combien de temps ces données étaient accessibles en « libre-service ».
Elles ont pu être utilisées à des fin commerciales par des sociétés, les mots de passe et identifiants utilisés par des hackers…
les mails à des fins de phishing et d’escroqueries…
Les possibilités d’utilisations d’un tel amas de données personnelles sont nombreuses pour des individus peut regardant sur les origines de leurs informations.

Le scandale Cambridge Analytica a révélé au grand public que Facebook autorisait ses partenaires à utiliser et stocker les données personnelles de ses abonnées et amis.

Partage de données Facebook

Ce partage d’informations a pris fin, normalement, en 2014.
Mais depuis, des tas de données personnelles sont ainsi propriétés de nombreux partenaires ou ex partenaires de Facebook.

Malheureusement, les utilisateurs du réseau social n’ont aucun moyen de vérifier si leurs informations étaient dans les stockages découverts.

Rappel du scandale Cambridge Analytica.
Des données de plus de 50 millions d’utilisateurs du réseau Facebook ont été exploitées sans autorisations de leurs propriétaires.

Un accord avait été signé par Facebook en 2011 avec FTC (Federal Trade Commission), stipulant qu’il ne partagerait les données utilisateurs qu’après l’accord de ses derniers.
Rob Sherman, directeur adjoint de la protection de la vie privée de Facebook expliquait ceci :
”Nous restons très attachés à la protection des informations des gens et nous sommes heureux de pouvoir répondre aux questions de la FTC".

La faute de Facebook ne serait pas aisée à prouver, l’accord prévoyant que les amis Facebook pouvaient eux être partagés sans avoir à donner d’autorisation.
Si l’infraction est prouvée, Facebook pourrait se voir infliger une amende de plusieurs millions de dollars.

J-Claude
technicien informatique
Paris-Informatique

actualité société Web réseaux sociaux sécurité Facebook Piratage Internet anonyme