Votre navigateur ne supporte pas le javascript

Chiffrement

La police US veut bloquer les applications de chiffrement sur les divers Stores

Chiffrement des données et sécuritéDepuis les révélations d'Edouard Snowden sur la coopération des Géants du Web avec les autorités et la vague d'indignation qui a suivie, les Google, Microsoft et autres Apples redoublent d'efforts pour rétablir un climat de confiance avec les utilisateurs de leurs services.

Chacun de proposer une solution de chiffrement complète, (le dernier à s'être lancé Viper).

Les renseignements, la Police, les autorités judiciaires et autres organismes friands de données personnelles pestent donc contre ceux qui les empêchent, d'après eux, de faire leur travail correctement.

Le combat récent d'Apple contre le FBI qui souhaitait obligé le Mastodont à l'aider au décryptage d'un iPhone.

Là où le FBI voyait une "aide technique", Apple retenait la création d'un précédent qui l'obligerait à fournir des informations personnelles de ses utilisateurs aux autorités.

Les services de renseignements américains argumentent en se voulant protecteurs vis à vis des menaces terrosites et brandissent le All Writs Act .

Malheureusement il a été prouvé que ce All Writs Act  qui ne devait servir que pour les enquétes sur les terroristes et menaces d'attentas servait aussi bien sur le trafic de drogue que sur un cambriolage.

Le FBI a tenté desespérement de forcer le gouvernement d'Obama à contraindre les fabriquant à inclure des backdoors dans ses terminaux. Sans résultat.

Ne pouvant empéchers les Apple et consorts à mettre au point des méthodes de chiffrement, les autorités voudraient les interdire à la distribution.

Thomas Galati, directeur du bureau du renseignement de la police de New York et Charles Cohen, du bureau des technologies de renseignement et d’investigation de la police de l’État de l’Indiana ont donc proposés de bloquer ce genre d'applications sur l'Apple Store et le Play de Google ainsi que sur tous les Stores.

Comme ils ne peuvent pas les bloquer, l'idée est d'interdire aux Géant de les mettre à disposition dans leurs magasins.

« ...Qu’actuellement Google et Apple agissent comme en protecteurs pour nombres de ces applications, donc si l’application n’est pas disponible sur l’app store pour un appareil iOS ou pour un appareil Android, le consommateur américain ne pourra pas l’installer ».  Argumente C. Cohen.

Le problème étant que cette mesure ne concernerait que le simple citoyen qui ne veut qu'un peu de discrétion ou qui suit un courant : le chiffrement à tout prix ...

Le terroriste ou criminel d'envergure trouvera un moyen de chiffrer son appareil.

Android donne la possibilité de télécharger des applications d'un peu partout et il suffit de jailbeaker un iPhone d'Apple pour faire la même chose.

Depuit les révélations sur la NSA, une grande majorité de la population prèfère un chiffrement absolu. Tant pais si la sécurité en pâtit.

Rappelons que les élections américaines approche.

 

Jean-Claude Ponsonnaille sur

actualité espionnage smartphone sécurité Chiffrement

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau